Quel travail pour le futur ?

Quel travail pour le futur ?

Le travail tel que nous le connaissons est en train d’évoluer, de plus en plus, vers le télétravail qui est une localisation du travail à domicile. Avec la digitalisation des entreprises, le travail rémunéré peut s’effectuer à la maison. La connexion entre le bureau et le travail à domicile peut être permanente. Aux individus de se fixer les limites entre travail et vie privée. Ce qui n’est pas toujours aisé. Car dans un travail conventionnel en extérieur, avec déplacement dans son entreprise, certaines personnes ont des difficultés à « décrocher » du boulot, alors si elles travaillent à domicile dans les conditions optimales ( bureau privé à domicile, ou sans être dérangé par les proches ), la productivité de ces personnes peut être très soutenue, de façon générale la productivité du travail à domicile est très élevée, et offre plus de flexibilités aux entreprises. Alors il est fort à parier que cette manière de travailler va de plus en plus se généraliser.

Par ailleurs, nous savons que le travail est structurant pour l’être humain. Nous savons que le fait de travailler permet à l’être humain de tisser et de densifier sa relation aux autres. La question est de savoir si nous allons vers des sociétés où chacun va travailler dans son coin, mais ensembles reliés par des logiciels de vidéoconférences etc. La question est de savoir si l’organisation du travail collaboratif tel qu’on le connaît, avec des bureaux externes, et des travailleurs qui se déplacent à leur travail a encore un avenir ?

Naturellement beaucoup d’emplois ne peuvent pas s’effectuer en télétravail, mais là aussi des questionnements apparaissent: avec l’automatisation, la robotisation, et l’autonomisation des moyens de production, l’intelligence artificielle etc., on peut globalement se demander ce que sera l’avenir de l’homme sur le plan du travail. Seront nous tous voués aux loisirs, et aux distractions pour nous occuper ? Quel type de société pourrait subvenir aux besoins fondamentaux de population oisifs, si les individus sont remplacés par des robots, des machines, des programmes, des algorithmes ?

Les chauffeurs Uber, par exemple, vont prochainement disparaître. Ils seront, tout bonnement, remplacés par des taxis volants autonomes et des voitures autonomes pilotés par l’intelligence artificielle dopée aux algorithmes !

Entre le télétravail qui s’accélère, et l’automatisation des chaînes et moyens de production, quelle va être la part du travail humain d’ici 50 ans ? Quel va être le rapport de l’homme face au travail ? Quelle va être la place de l’homme dans l’entreprise de demain et dans la société de demain ?

Dans un monde où les économies mondiales sont de plus en plus gouvernées par la finance mondiale, et où le bien-être de l’homme est de plus en plus bafoué et ignoré. On peut s’inquiéter pour l’emploi humain dans un futur proche, et la nature des emplois humains dans un avenir proche. Aura-t-on encore besoin d’employer des êtres humains ? Et serons-nous tous condamnés à travailler de chez nous ? Qu’en sera-t-il des interactions humaines, des vies humaines, de la socialisation des individus etc.?

Vendez tout de chez vous !

Un coup de fatigue ? Boostez votre forme et votre santé, avec du moringa poudre bio !

SUIVRE LE SITE BEAUTÉS NOIRES !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *