Une femme noire à la maison Blanche

Une femme noire à la maison Blanche.

Une femme noire à la maison Blanche.

Une femme noire à la maison Blanche. Cela pourrait constituer un vrai séisme politique aux USA. Car, à la différence de nombreux pays du monde, les États-Unis d’Amérique non pas encore connu de présidence féminine. Alors qu’en Afrique par exemple, cela a été à plusieurs le cas à plusieurs reprises (Liberia, Malawi, Éthiopie), mais qu’importe.

Lorsque le président Obama avait été élu en tant que premier président métisse des États-Unis d’Amérique, cela avait ému la Terre entière et plus particulièrement, les noirs du monde entier, qui étaient fiers qu’un des leurs ait pu accéder à la présidence des USA.

Cela n’était que justice après  plus de 400 ans d’esclavage, d’apartheid, et de luttes pour les droits de l’homme et les droits civiques.

Bien sûr, l’élection d’Obama n’a pas annihilé le racisme aux USA. Mais il a montré que l’Amérique continuait à aller dans la bonne direction, celle de l’égalité entre les Hommes, qu’ils soient noirs ou blancs, jaunes ou rouges. Même si les inégalités criantes et existantes depuis des siècles n’ont pas été gommées par la présidence Obama, qui en dépit de tout a laissé certains noirs américains frustrés et déçus. Mais il est dur en politique de contenter tout le monde. On peut seulement faire de son mieux.

Donc, nous disons que le prochain grand chambardement dans la politique aux USA serait l’élection d’une femme noire à la présidence des États-Unis d’Amérique. Cela constituerait, nous le croyons, une vraie révolution dans ce pays qui n’a pas jusque-là, en 2020, connut aucune femme comme présidente, et encore moins une femme noire.
Quand l’Amérique aura accompli cela, on pourra dire que les derniers verrous des inégalités raciales aux États-Unis sont en train de tomber. Et qu’un profond changement de mentalité est advenu dans ce pays. Ce qui est valable aux États-Unis, est aussi valable dans les autres pays, hors continent Africain, et les pays dirigés par les noirs, et / où, les autochtones sont noirs.

Quoiqu’il en soit, aux États-Unis et ailleurs, cela serait un moment historique pour les femmes noires et les femmes en général. Puisque sur 193 pays dans le monde, 16 pays sont gouvernés par des femmes !

Beautés Noires

Une réponse sur “Une femme noire à la maison Blanche”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *