Emmanuel Macron, quinquennat, acte 2.

Emmanuel Macron | Quinquennat | Acte 2.

Depuis la décentralisation entreprise à partir de 1981, sous François Mitterrand, il n’y a pas eu de présidence et de gouvernement plus réformateur et « travailleur », en France, que celui du couple Emmanuel Macron, Édouard Philippe. Ce gouvernement s’est attaqué aux réformes indispensables et nécessaires dont la France a besoin, pour rééquilibrer ses comptes. Et ainsi, continuer à dispenser à ses administrés des prestations et prises en charges sociales, que peu de pays dans le monde peuvent se targuer de proposer à leurs citoyens.

L’exécutif et le législatif de la première partie du mandat de Macron ont été actifs sur beaucoup de fronts, et ont tenté de réformer ce pays difficilement réformable, qu’est la France.

Peut-être y seraient-ils totalement parvenus, sans la pandémie du Covid-19, nous ne le saurons jamais ! Mais on a vu le gouvernement d’Édouard  Philippe s’attaquer à des sujets difficiles tels que : la réforme des retraites, qui a connu une forte opposition, des syndicats, des Gilets jaunes, et d’une partie de la population française.

Cependant, s’il y a une chose que l’on peut concéder à la première ère Macron, c’est d’avoir eu l’ambition assumée, de réformer la France comme elle doit l’être, en profondeur, durablement, et en phase avec les exigences de l’époque.

Toutefois, Macron et ses barons ont malheureusement, dans la première partie du quinquennat manqué de pédagogie, et de proximité avec les Français pour expliquer la nécessité de telle ou telle réforme. Les intentions étaient bonnes, mais la forme était souvent jugée autoritaire et péremptoire. Le peuple ne voulait pas approuver des réformes souvent nécessaires, parfois utiles et souhaitables, pour une partie des Français, et des professionnels de certains secteurs, comme l’agriculture ( réforme des retraites ). Le pouvoir était perçu comme trop vertical, trop Parisien, et technocratique, pendant la première partie du mandat d’Emmanuel Macron.

Que peut-on espérer de la seconde partie du mandat d’Emmanuel Macron ?

Espérons toutefois, que la deuxième partie du quinquennat d’Emmanuel Macron et la Macronie, seront, en plus de la volonté de réformer, de transformer, et d’adapter la France à son époque, tournées vers la discussion sociale, la discussion avec les partenaires sociaux, avec la rue, avec les Gilets jaunes, etc. Et que cela ne sera pas fait uniquement dans le but d’offrir un second mandat de président, à Emmanuel Macron, mais plutôt, dans le but de poursuivre, et de réaliser les réformes indispensables pour la France. Et que Jean Castex sera comme Premier ministre, l’artisan de l’horizontalité de la politique d’Emmanuel Macron, d’un pouvoir décentralisé et tourné vers les territoires, et in fine, vers les Français de tous bords, de toutes origines, et conscience ! Sans omettre la question urgente de l’écologique, qui est au centre des préoccupations des Français, ( Municipales 2020 ) !

Nous espérons qu’ils trouveront les axes de développement pour l’économie, et le PIB de la France. Qu’ils trouveront des méthodes et des pistes pour endiguer le chômage malgré la crise économique et sanitaire liée au Covid-19 ( et aussi que les stocks stratégiques de masques, des respirateurs, et autres ne feront plus jamais défaut à la France, en cas de pandémie, et que toute la transparence sera toujours faite sur ces produits stratégiques ).

En ce qui concerne l’économie et le PIB, certes, des secteurs tels que : le tourisme, la restauration, l’hôtellerie, l’aéronautique, etc. sont dévastés par la crise de coronavirus. Mais les fondamentaux de la France sont robustes, au même titre que ceux de l’Allemagne d’autres grands pays de l’OCDE. Si les bonnes décisions sont prises par Macron et ses équipes. La France survivra à la crise, grâce à la solidité de certains de ses fondamentaux, et la masse critique, et la force capitalistique de l’Union Européenne.

Par ailleurs, on voit bien qu’ Emmanuel Macron se prépare à un second mandat présidentiel et qu’il essaie à la fois de s’allier le centre gauche et le centre droit, et qu’avec la nomination de son nouveau Premier ministre Jean Castex, il pourrait à la fois se recentrer sur les territoires et capter des voix des centres, gauche et droite. Cependant il faudra que Macron apporte des réponses, et une attention particulière aux revendications des Français. Et ce, sur des thématiques spécifiques telles que : l’ hôpital, les retraites, la justice sociale, le respect des minorités, le traitement des réfugiés politiques etc. ( la France a été condamnée, le 2 JUILLET 2020, pour traitement inhumain des réfugiés par le CEDH, ). Pour un pays comme la France, cette condamnation est dégradante et inacceptable au vu de l’histoire, et de l’aura de la France dans le monde, chacun connaît le rôle de la France dans la propagation des idées issues de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, bien avant la Déclaration universelles des droits de l’homme en 1948. La France ne doit pas tourner le dos à son histoire et se détourner des valeurs humanitaires et humanistes qu’elles à contribuer à disséminer dans le monde. C’est toujours au nom de ses valeurs que des peuples, des populations, des hommes, et des femmes, se battent dans le monde pour terrasser des dictatures, et donner la primauté à la dignité de l’être humain, sur des idéologies qui l’exploitent, le déconsidère, le maltraite, le méprise, et lui enlève toute humanité.

Tout cela pour dire que nous espérons que la seconde partie du mandat de Macron ne sera pas basée sur des calculs politiciens, mais au contraire, que son mandat continuera à être ambitieux pour la France, et les Français, l’Europe et le monde. Qu’une solution sera trouvée pour une meilleure intégration des minorités, et des peuples, dont sont issus une partie des Français. Que la police Française sera réformée pour mieux respecter les non blancs, et les non français, qui sont en France. Que la justice et l’équité sociale, à laquelle aspirent tous les Français, à tous les niveaux, seront mises en place. Et que la France, connaîtra en dépit de la crise économique, en dépit du coronavirus, de radieux jours. Tout est avant tout, une question de pragmatisme et de courage politique. Et souvent les ambitions freinent les élans. Nous souhaitons donc, au second gouvernement d’Emmanuel Macron d’être pragmatique, d’user de courage, et surtout d’être à l’écoute des Français, et des réalités du pays ! Et aussi, de dire la vérité sur la situation de réelle de la France, en toutes circonstances, en toute transparence, et avec pédagogie. Afin que le peuple Français adhère aux transformations et réformes nécessaires, mais respectueuses des Français et surtout des plus fragiles d’entre eux !

Vendez tout sur Je-vends-tout.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *