Les migrants sont sans cesse baladés d’un campement précaire à un campement précaire !

Les migrants sont sans cesse baladés d’un campement précaire à un campement précaire !

Les migrants sont sans cesse baladés d’un campement précaire à un campement précaire. Ils sont dans des situations d’insécurités, et de dénuement total. Ils sont entourés de violences. Ils sont parfois harcelés par des gangs qui leur extorquent le peu de biens qu’ils possèdent, notamment, les portables, et l’argent. Ils sont sans recours par rapport à de multiples agressions, et harcèlements.

Il faut une réponse de l’état face à la situation des migrants et demandeurs d’asile.

Comme le disait l’un d’eux : « soit les frontières sont vraiment fermées et on les empêchent de rentrer dans UE, soit on les prend réellement en charge lorsqu’ils sont dans l’Union Européenne ! »

Pour l’heure une partie des migrants qui a pu rentrer dans l’espace communautaire est livrée à elle-même, et vie dans des conditions inhumaines, et indignes des pays de l’UE. D’ailleurs la commission Européenne condamne de temps à autre certains états de l’UE, pour non-respect des conventions internationales des demandeurs d’asile, non-respect des droits des hommes et réfugiés, et des exilés politiques, etc.

En effet, nous pensons aussi que dès lors que les personnes pénètrent dans l’UE, elles doivent être, dignement, pris en charge, et insérées dans les pays où débarquent, et ne pas vivre comme des parias, n’ayant que comme unique possession des tantes fournies par des ONG, et des associations humanitaires. Ces personnes, avec parfois des femmes enceintes, et des enfants ne peuvent pas être sans cesse déplacées, en périphérie de la capitale Française, ou d’un point à un autre, pour parler de la France.

Il s’agit ici d’êtres humains, qui souffrent, et ont déjà beaucoup souffert. Les pays comme la France doivent être à hauteur de l’enjeu humanitaire. On ne parle évidemment d’accueillir sans cesse des exilés, réfugiés, et migrants.

Mais nous disons, avec d’autres, que ceux qui sont déjà sur le territoire Français doivent bénéficier d’un vrai accueil, digne de ce nom, avec tout ce que cela implique. Un bon accueil sur le territoire Français est à tous égards préférable à la situation actuelle des migrants, et exilés qui sont abandonnés à leurs tristes sorts. L’État Français semble avoir démissionné. Les associations et ONG, d’aide aux migrants, ne peuvent pas totalement se substituer à lui, en dépit de leurs bonnes volontés. Il faut absolument que l’État Français s’active sur le dossier des migrants SDF, en IDF, à Calais, et ailleurs.

Il en va de vies humaines, de l’image de la France, à l’international, etc. Un bon traitement des migrants ne signifie pas un encouragement pour les migrants. Il suffit aujourd’hui de prendre ses responsabilités, et de gérer autrement et correctement, l’accès au territoire national. En absorbant ce que l’on peut assumer, et de bien l’absorber!

Il faut sortir de la situation de déni actuel, qui ressemble à un « Tetris permanent » avec les individus!

Surtout dans un contexte post Brexit, où les migrants qui voulaient rejoindre l’Angleterre y arriveront plus difficilement, et resteront plus durablement en France!

Carola Rackete : « La question du sauvetage des migrants est exploitée pour inciter à la haine » SEA WATCH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *