La data est partout!

La data est partout!

La data est partout, l’univers lui-même est un amas de data. L’ADN qui nous façonne est un amas de la data!

La data est partout, tout ce que nous sommes, et générons c’est de la data, l’univers lui-même est un amas de data. L’ADN qui nous façonne est un amas de la data, la lumière, l’énergie cosmique, la musique, nos pensées sont de la data. Par ailleurs nos actions peuvent être vues et extrapolées comme de la data. D’où leurs compilations et études en vue d’en extraire des modèles en termes de prédictibilité.

La data est tellement précieuse que la plupart des entreprises, des métiers, et gouvernements misent dessus, au travers des clouds, des data centers etc. Les élections présidentielles se gagnent aujourd’hui à coup de data, et d’analyse de la data!

Les Gafa quant à elles, sont des entreprises dont la colonne vertébrale repose sur la data, et la data des individus résulte de leur temps de vie, du temps de vie que les individus consacrent aux plateformes de ces dernières, les datas qui y sont collectées sont de l’or en barre!

C’est pourquoi les spécialistes de l’analyse des datas ont le vent en poupe. Les data scientists, les big data scientists, et autres ont la cote, car ils peuvent interpréter les datas issus des clouds, des data centers, et des médias de masse.

Bien entendu, ils sont de plus en plus remplacés par des AI ( Intelligences Artificielles ) qui font des calculs, des interprétations, et des extrapolations exponentielles de la data, jour et nuit, fractions de secondes, après fractions de secondes.

Apposées à des supercalculateurs quantiques, les AI font des calculs inouïs et impossibles pour l’homme. Les ETF sont un bon exemple de l’analyse et l’interprétation de la data à très hautes fréquences. Des automates, des AI prennent des décisions sur les marchés financiers en analysant d’énormes quantités de datas, en vue de vendre ou d’acheter des produits financiers.

L’exploitation de la Data, intéresse toutes les entreprises qui veulent vendre leurs produits. Cette exploitation permet aux entreprises de mieux cerner, voire d’anticiper les besoins de leurs clients cibles.

C’est pour cela que les GaFa comme Google, Apple, Facebook, et Amazon, par exemple ont pour but de collecter; premièrement les données de leurs utilisateurs, puis de proposer à ces mêmes utilisateurs, des services via leurs entreprises annexes qui sont dans les divers secteurs de la vie humaine ( agriculture, biomédical, pharmacie, transport, télécommunications, loisirs etc. )

Le but des Gafa et autres entreprises est d’exploiter les datas, afin de proposer aux humains des produits, et d’anticiper sur leurs besoins, tout au long de leur vie. Au jeu de la data, les structures de collectes et d’analyses de celle-ci vous connaîtront mieux que vous-même. Elles pourront prédire vos réactions et pensées futures.

Avec la data, la big data, les clouds, et les méga data centers, l’ère de Big Brother est là. L’espionnage de masse des populations et sociétés humaines est là. On sait désormais tout de vous, plus que vous-même, sur vous-même. Les dictatures vont encore plus loin puisqu’elles utilisent la data et la big data pour exercer un contrôle et une surveillance de masse sur leurs populations. Toutes les libertés sont bridées et sujettes à la répression, et à la surveillance.

Quoi qu’on fasse, où qu’on soit, quel que soit le système, on est surveillé pour des motifs soit économiques, ou pour des motifs politiques. Les entreprises espionnent les individus pour leur vendre leurs produits. Les états espionnent les individus pour les contrôler. Ceci est d’autant plus effrayant que ce sont des automates, des machines, des intelligences artificielles qui accomplissent ces tâches, et qui seront peut-être, un jour, autonome pour agir, pour le compte de systèmes répressifs et autoritaires…!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *