Une situation explosive dans les Antilles Françaises!

Une situation explosive dans les Antilles Françaises!

Une situation explosive en Martinique & en Guadeloupe!

Certes, les violences contre les personnes, et les biens sont inexcusables! Cependant, les choses dégénèrent aujourd’hui, en partie, parce que ça fait des décennies que les jeunes Martiniquais et Guadeloupéens sont abandonnés par les pouvoirs publics, de la métropole, et des deux îles françaises.

Ça fait en effet, des décennies que les jeunes Guadeloupéens et Martiniquais sont sans travail et plongent inexorablement dans la pauvreté, la drogue, la violence, et le gangstérisme, par manque de travail, et de perspectives, sur ces îles Françaises.

Par conséquent, ce qui est en train de se produire sous prétexte des restrictions sanitaires était inévitable. Car, les crises martiniquaises et guadeloupéennes sont plus profondes que cela. Cela remonte à des décennies. J’ai maintenant un certain âge, mais ado ces problèmes existaient déjà!

Comment un État, peut-il exiger des choses d’une jeunesse qui se sent abandonnée, sacrifiée, et qui n’a pas grand-chose à perdre! Malheureusement, les pillages et les barrages routiers leur rapportent plus aujourd’hui, que les aides directes, ou indirectes de l’État.

Fallait-il vraiment que ces îles implosent avant que l’État Français se décide sérieusement s’occuper de la situation économique et sociale en Guadeloupe, et en Martinique?

Se pose également la question de l’autonomie. L’autonomie devient-elle envisageable, parce que la situation est devenue intenable?
Donner l’autonomie aux îles Françaises, pourquoi pas? Mais cela ne se ferait pas dans les meilleures conditions pour ces îles, qui partiraient avec des situations sociales et économiques désastreuses.

Nous avons l’exemple du voisin Haïtien, où des politiques véreux, des gangs, la pègre, et la mafia tiennent le pays par manque de réponses aux questions sociales et économiques, par les politiques. C’est évidemment l’un des pires cas. Mais, quand une population manque de ressources, de perspectives, et autres, tout peut basculer pour le pire! Ou, peut-être le mieux, qui sait ?

Dans tous les cas, nous souhaitons aux îles françaises un heureux dénouement, et la prise en compte des difficultés particulières de ces deux îles par l’État Français, basé en métropole. Nous souhaitons que les jeunesses de ces îles Françaises trouvent les réponses qu’elles attendent depuis des décennies. À savoir des emplois pour l’essentiel. Après, peu être seront-elles enclines à suivre les règles des autorités locales, et de la métropole Française…!